Les salles de sport ferment suite au coronavirus

La pandémie de coronavirus sévit depuis maintenant quelques semaines. Alors que la Chine, premier foyer de cette maladie commence à s’en sortir, les pays Européens sont encore en pleine bataille. Les mesures prises par l’Etat face à la situation touchent de nombreux secteurs dont celui du sport. Depuis le début du confinement, plus aucune salle de sport ou association sportive n’est autorisée à ouvrir. Pourquoi une telle prise de décision ? Quelles sont les impacts de cette fermeture ? Retour sur la décision de fermeture des salles de sport et des associations sportives.

Les gestes barrières ne suffisent plus

Dès le recensement des premiers cas de coronavirus, l’Etat a mis en place une sensibilisation pour favoriser la prévention. L’apprentissage des gestes barrières s’est fait de manière constante afin que les citoyens puissent continuer à fréquenter certains endroits publics tout en se protégeant de la maladie. Il s’agit notamment de respecter une distance de sécurité de 1m, de respecter les consignes d’hygiène en se lavant régulièrement les mains ou encore en éternuant uniquement dans son coude.

Face au constat de l’inefficacité des gestes barrières, l’Etat français a décidé à l’heure actuelle de fermer tous les lieux « non indispensables » qui pourraient favoriser le regroupement des citoyens. Cela inclut les restaurants, les salles de cinéma, les discothèques ainsi que les cafés et autres. Seules les boutiques permettant de faire des courses essentielles seront autorisées à rester ouvert tout le temps du confinement. Là encore, les citoyens sont invités à respecter les consignes liées à la propreté et à la distance de sécurité lors de leurs passages.

Décision de l’Etat pour protection de la population

La fermeture des salles de sport et des associations sportives répond principalement à un besoin de protection de la population. Comme l’indique le Président de la République Emmanuel Macron dans son premier discours, il s’agit de limiter autant que possible les interactions entre citoyens pour que la maladie ne se propage pas à grande échelle. Ainsi, seuls les lieux indispensables tels que certains commerces sont autorisés à rester ouvert et ce, sous conditions.

Cette mesure touche la plupart des établissements mais également les événements sportifs prévus pour les mois à venir. Cela inclut notamment les compétitions et autres rencontres amicales prévues dans le secteur sportif. Ces derniers étant les principales raison de regroupement des sportifs, l’Etat a décidé d’interdire leur organisation jusqu’à nouvel ordre. Le report n’est toutefois pas délimité jusqu’à présent et pourrait prendre encore quelques temps en vue de réduire au maximum les risques de transmissions de la maladie.

A quand les réouvertures ?

Face à la propagation massive de la maladie avec un nombre de décès très élevé, l’Etat ne prévoit pas d’autoriser la réouverture des portes en ce qui concerne les salles de sport et des associations collectives pour le moment. Aucune date n’est donc en vue pour que les activités de ce genre puissent reprendre leur cours normal. Cela va toujours dans l’esprit de protection afin que les citoyens ne se regroupent pas en masse dans des endroits où les risques sont élevés, faute de contact.

Les autorités conseillent aux citoyens de pratiquer leurs exercices à la maison et de rester le plus vigilent possible quant aux contacts extérieurs. Cela permettra à la fois de continuer à être actif sans pour autant courir le risque de contracter le virus. D’autant plus que pratiquer un sport régulièrement donnerait plus de force au corps pour combattre la maladie en boostant le système immunitaire. Ceux qui disposent d’un jardin privé ou d’un espace extérieur assez grand pourront même s’adonner à leur training en plein air pour plus de confort.

 

Photos : basic-fit.com ; francetvinfo.fr

Partagez cet article sur :