La bonne hydratation du sportif

Female drinking a fresh water from bottle.

La pratique régulière d’un sport permet de rester en bonne santé. Pour que ce dernier soit efficace, il faudra toutefois respecter certaines consignes. Les férus de grandes activités physiques savent par exemple qu’il faut manger de manière équilibrée pour que le corps puisse fonctionner correctement.

Mais il n’y a pas que l’eau qui soit indispensable à votre corps pour les moments de pratique d’une activité physique. Il faudra également veiller à que vous soyez parfaitement hydraté. Comment faut-il boire lors de vos exercices ?

Voici toutes les informations concernant l’hydratation que vous devrez savoir afin d’optimiser vos résultats.

Pourquoi faut-Il s’hydrater durant l’effort ?

Lorsque le corps est au repos, nous éliminons une certaine quantité d’eau. Cette perte se traduit par de la transpiration mais également nos passages au petit coin. Si la perte d’eau est de quantité normale lorsque votre état est au repos, elle est beaucoup plus importante lorsque vous faîtes de l’exercice. La principale raison pour laquelle vous devrez rester hydrater durant l’entraînement concerne votre santé.

N’oublions pas que le manque d’eau peut entraîner de sérieux dégâts sur le long terme. Cela peut notamment causer des pathologies rénales ou des troubles de tension artérielle. Cela peut également être le déclencheur de crampe musculaire ainsi que des contractures. En tant que sportif, rester hydrater vous permet d’optimiser vos performances. Le corps sera beaucoup plus efficace et alerte, ce qui vous permet de rester le plus concentré possible.

Durant les entraînements, cela peut réduire les risques de blessures tels que la tendinite ou les déchirures.

Bien choisir sa boisson

Le sportif peut consommer différents types de liquide durant son entraînement. Tout dépendra alors de la période à laquelle vous souhaitez vous rafraîchir et de l’objectif que vous souhaitez atteindre. Les boissons énergétiques sont celles qu’il vous faut durant l’effort. Elles sont assez concentrées en nutriment et caloriques pour vous permettre de récupérer rapidement les éléments que vous perdez par l’oxydation durant l’entraînement.

La boisson isotonique est également conseillée durant l’effort car elles sont plus facilement absorbées par l’organisme. Elle se démarque par sa composition qui est plus ou moins proche du sang tout en restant le plus énergétique possible. Les boissons gazeuses et light sont celles à éviter absolument. Leur composition pourrait acidifier le corps et donc vous rendre moins performant en plus d’altérer votre santé.

Les bonnes méthodes d’hydratation

Le choix de la boisson est la première étape pour rester hydrater pendant l’effort. Ensuite, il faudra veiller à ce que l’utiliser de la bonne manière pour que son efficacité soit optimisé. Cela implique de faire attention à deux paramètres dont :

La quantité

Il est important de veiller à ce que la quantité de boisson que vous consommerez ne soit ni trop importante ni insuffisante durant l’effort. L’un et l’autre peuvent vous nuire et réduire votre performance. Pour éviter cela, il faudra boire à petite gorgée régulièrement. Une petite bouteille d’eau suffira amplement à condition de répartir sa consommation sur toute la durée de l’effort.

Il faudra toutefois veiller à ne pas trop boire car cela pourrait vous ballonner et donc réduire vos capacités physiques. N’oublions pas que l’eau prend également du temps pour être assimilé par l’organisme. La boisson de votre choix devra donc uniquement vous aider à vous rafraîchir et à vous apporter un surplus d’énergie lorsque vous en aurez besoin.

La fréquence

Il ne faut pas attendre d’avoir soif pour vous hydrater. Vous pouvez commencer à boire 10 mn avant la séance. Cela permettra au corps de rester alerte et d’avoir plus d’endurance. En dehors de cette première consommation d’eau, tout dépendra de vos capacités physiques. Les professionnels de la santé recommandent généralement de boire un gorgée au moins toutes les 30mn.

Bien sûr, il faudra éviter les sensations de ballonnements qui peuvent vite s’avérer gênantes. Prenez en compte la tolérance de votre corps à l’effort ainsi que vos capacités pour déterminer la fréquence idéale pour boire par petites gorgées et celles où vous devrez vous abstenir de vous hydrater au risque de vous sentir mal.

Images : athletesdubienetre.fr, exquado.com

Partagez cet article sur :

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de