Comment débuter et devenir un randonneur ?

La marche fait partie des activités physiques les plus souvent recommandés par les professionnels de la santé pour rester en forme. S’il est possible de pratiquer dans un parc non loin de la maison, partir en randonnée peut s’avérer plus intéressant.

Cette méthode vous permet à la fois de garder votre corps en activité et de vous rapprocher de la nature. Rien qu’en France, il existe plus d’une centaine de site accessible aux randonneurs pour pratiquer leur passion. Quelles sont les étapes par lesquelles il faut passer pour bien débuter ?

Voici quelques idées et astuces qui pourraient vous permettre de bien commencer un parcours et apprécier cette activité plus que sportive.

Commencer petit à petit

La randonnée est une activité très physique. Elle demande de l’endurance mais aussi une certaine pratique avant que vous n’appréciez réellement les parcours. Ainsi, les professionnels recommandent généralement de commencer par les parcours les plus faciles à faire. Cela donnera à votre corps le temps de s’habituer et d’acquérir les bons mouvements jusqu’à pouvoir faire des trajets plus longs et plus difficiles. Une fois en piste, pensez à marcher à une vitesse constante sans pour autant vous surpasser dès le départ. Cela vous permettra de parcourir une distance plus ou moins importante et de développer vos aptitudes physiques petit à petit.

N’oublions pas que la randonnée n’a rien d’une course. Il s’agit plutôt d’apprécier la nature autour de soi et de voir le plus d’endroit possible sans pour autant se fatiguer plus que nécessaire. Le tout est donc de rester en activité sur un rythme constant.

Bien s’équiper pour être plus performant

Faire de la randonnée consiste à traverser différents endroits sur une durée déterminée. Cela peut impliquer de faire halte régulièrement. Selon les conditions climatiques, vous aurez besoin de différents équipements pour assurer votre confort.

Votre performance dépend bien sûr du choix de matériaux que vous emporterez pour votre parcours. Parmi les consignes du randonneur débutant, il faudra penser aux suivantes :

Bien choisir ses chaussures

Qui dit randonnée dit longue marche. Pour être au top de votre forme et profiter de votre parcours, il est préférable de choisir les modèles les plus confortables. Afin de vous assurer de la qualité de votre chaussure, il faudra vous baser sur trois critères. Cela implique en premier lieu l’utilisation d’une paire qui offre un soutient satisfaisant à votre cheville. Cela réduit les risques de blessures en cas de chute et les coups de fatigue après une longue marche. En second temps, prenez le temps de choisir une chaussure qui sera assez résistante pour faire face aux intempéries. Elle devra être imperméable pour vous permettre de vous déplacer même dans les zones les plus humides de votre parcours. Enfin, veillez à ce que votre chaussure de randonnée soit à la bonne taille.

En plus d’assurer votre confort, le fait de porter une paire ajustée améliorera votre performance. Vous pourrez ainsi vous déplacer plus rapidement et de la meilleure manière possible.

Le sac du randonneur

En dehors de vos chaussures, il faudra veiller à avoir le nécessaire pour être à l’aise lors de votre parcours. Pour être performant et efficace, pensez à prendre le strict nécessaire pour éviter d’être trop encombré. En plus de vous éviter d’être fatigué, cette technique réduit les risques d’avoir des douleurs dorsales résultant de l’effort que vous aurez fourni pour tout supporter.

L’eau fait partie des éléments essentiels de votre sac. Comme la marche vous fera beaucoup transpirer, en avoir en quantité suffisante vous permettra de rester en bonne santé et d’éviter les effets indésirables de la déshydratation. Il ne est de même pour les petits encas qui permettent de garder de la force lorsque vous serez dans un endroit trop éloigné pour pouvoir faire un achat.

Se préparer avant chaque parcours

Chaque parcours est unique. Que ce soit en termes de distances ou de difficulté, vous devrez connaître les spécificités du trajet pour éviter tout désagrément. En vous informant sur les conditions climatiques et les autres changements qui peuvent survenir sur le parcours, vous aurez la possibilité de mieux vous préparer.

Ainsi, vous pourrez toujours vous repérer facilement, préparer les moments de repos à l’avance et même prévoir le prochain parcours que vous souhaitez prendre.

Photos : musher-experience.com, belambra.fr

Partagez cet article sur :

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de